Skip to main content

Pour cet article – et le prochain que vous retrouverez bientôt – nous nous sommes adressés à Meriem Salah-Bey, responsable pédagogique chargée du suivi qualité, et qui a pour fonction d’encadrer les tuteurs Fitec, et de s’assurer de la satisfaction de tous les stagiaires.

Au cours d’une récente vidéo, nous vous parlions du processus qualité et du questionnaire intermédiaire. Nous vous présentons aujourd’hui le questionnaire final, et le suivi qualité qui l’accompagne.

  • Comment fonctionne le processus qualité ?

Le processus qualité nous permet de justifier :

  • Notre attention et notre disponibilité vis-à-vis du ressenti des stagiaires.
  • Notre volonté d’améliorer la qualité pédagogique de nos enseignements et de notre tutorat, en restant à l’écoute des remarques et des suggestions.
  • Les conditions opérationnelles de nos formateurs, et de vérifier le maintien de leurs compétences.
  • Auprès des OPCA[1] de la qualité des formations proposées

Il se présente sous la forme de deux questionnaires présentés aux stagiaires : l’un au milieu de leur formation, et l’autre à la fin de leur formation. Certains OPCA imposent leur propre questionnaire.

Pour les autres, nous adaptons notre questionnaire en fonction de la formation : FTAD[2] ou cours individuels.

Le questionnaire de fin de formation

Il se compose d’une quinzaine de questions, organisées en 3 grandes parties :

L’inscription : Cette partie qui met en avant les services administratifs, intéresse aussi bien nos services que ceux de l’OPCA, puisqu’elle juge la facilité pour un salarié d’accéder à la formation : L’OPCA met-il du temps pour inscrire un stagiaire ? Le processus d’inscription de Fitec est-il assez rapide ?

Le déroulement de la formation : Cette section interroge sur l’accompagnement : A t’il été satisfaisant ? Répondait-il aux attentes des stagiaires ? Puis sur la qualité du tuteur et des supports : Le tuteur a t’il été efficace durant la formation ? Les cours en ligne ou les supports écrits ont-ils été pertinents pour répondre aux besoins du stagiaire ?

La mise en œuvre professionnelle de la formation.  Cette dernière section interroge le stagiaire sur l’objectif global de la formation : acquérir ou développer des compétences professionnelles au quotidien, encadrer un projet, élaborer une stratégie professionnelle.

L’action corrective

Notre taux global de satisfaction étant excellent (et en progression chaque année), le taux d’un questionnaire globalement insatisfait ne se présente que 2 ou 3 fois sur 100 formations.

Quand bien même, en cas de présence sur le questionnaire intermédiaire ou final d’une remarque négative sur la formation, Meriem intervient immédiatement. « Je lâche tout et je saute sur mon téléphone », nous dit-elle. Elle contacte tuteur et stagiaire, et tente de comprendre la raison du mécontentement.

Une fois celle-ci identifiée, Meriem applique une action corrective qui peut être un renforcement de RDVs, avec éventuellement un autre formateur, un prolongement de la plateforme de formation, changement de formateur si la formation n’est pas finie ou adaptation des supports pédagogiques proposés.

Un service de qualité pour un apprentissage efficace.

Parce que nous proposons des services et que nous agissons pour améliorer le quotidien de professionnels parfois exigeants, nous plaçons le processus qualité au centre de la formation. Et dans un processus où la formation est modélisée et personnalisée pour chaque stagiaire, nous, les acteurs de Fitec tentons chaque jour sous l’impulsion et le contrôle de Meriem d’améliorer cette satisfaction.

 

[1] Organisme paritaire collecteurs agréés : Voir notre article.

[2] Formation Tutorée à Distance : un tueur expert vous accompagne tout au long de votre formation, vous encadre, vous motive, et répond à vos questions au cours de rendez-vous téléphoniques.